Acte II : Les émotions

Le vers de l’amitié

Le vers de l'amitié

J’ai la plume légère
Et l’encre torréfiée
De sentiments amères,
Pour un toast à l’amitié !

Je dose en douceur
Un vers passionné
Sous l’émoi pinceur,
De mes souvenirs salés!

Car, j’ai le cru éternel
D’une amitié fusionnelle
Dans l’encre bleue
De ma plume de vœux !

Au comptoir de Maslow,
Là où, l’intérêt se révèle,
Habille et rebelle,
Par des signes marginaux,

Je répugne l’amertume
D’une confiance abusée
Qui déborde la pureté
D’une relation posthume !

Je hais l’hypocrisie
à l’hôtel de la jalousie
Autant que les postures
Qui trompent à l’usure !

J’aime le goût fruité
D’une amitié authentique
Comme l’émotion partagé
D’un millésime idyllique.

C’est la promesse sucrée
D’un bonheur épuré
Qui épanouit l’âme
Au-delà des drames !

Ainsi, même loin des yeux,
Nos cœurs portent en liesse
Les souvenirs orgueilleux
De nos moment d’ivresse!

« À l’amitié ! »

Pas de Commantaires

écrire une reponse