Acte II : Les émotions

Mourir demain

mourir demain

Mourir demain sur la senteur
Des parfums de mon enfance,
Embrasser la mer de bonne heure
Et, jouir des joies innocentes.

Que j’aimerais suivre l’odeur
Des rêves à l’encre couleur
Et, mourir demain de bonheur
Sur le parchemin des splendeurs!
Vivre sur les lignes
D’un carnet de voyage
À la candeur des cygnes
Et des passions sauvages.

Mourir demain, sur l’ode
D’une marche funèbre
Au premier regard de l’aube
Par une larme célèbre.

Que je redoute la seconde
Où je mourrais demain
Empoissonné au matin
Par l’ivresse féconde!
Voir la minute heureuse
Fraîche et majestueuse,
À l’horizon se lever
Sur mes rêves liquéfiés.

Mourir demain, au printemps.
Contempler l’instant
De nos moments partagés,
Au fil des souvenirs usés.

Que je crains à l’usure,
Le frémissement de l’azur!
Où, une Etoile en lueur
Éblouira mon cœur
D’une émotion instantanée!

Pas de Commantaires

écrire une reponse