Acte I : Les amours

Les amours juvéniles

Les amours juvéniles
Photographie Alexandre Fambo ©

Les temps vides
Des instants égarés
Déchirent l’âme avide
D’un bonheur épuré.

Voici venu : remords,
Fidèle du regret,
Qui frappe en secret
Le rêve, à mort.

Aux goûts amers,
Les passions éphémères
Pétrifient l’esprit craintif
D’un avenir à l’infinitif.

Voici l’amante tristesse
Des cœurs fragiles,
Une douce maitresse
À la peau d’argile.

Je sais la peur
Du désespoir accentué,
Je connais la lueur
D’un amour rêvé.

Je sais l’instant
D’un bonheur passager,
Et je connais les battements
Du doute : le messager.

[Car]

L’amour orphelin
Brise les cœurs fébriles.
Je porte le chagrin
De mes amours juvéniles.

Pas de Commantaires

écrire une reponse