Acte III : Les saisons

Le vent de l’automne souffle dans nos cœurs

le vent de l'automne
Photographie Alexandre Fambo ©

Avant-propos
Il y a des vents doux et frais comme des premiers baisers,
Des vents timides comme les retrouvailles de deux âmes sœurs,
Des vents qui soufflent à l’envers pour dévier nos pleurs,
Et des vents humides et salés comme les larmes des cœurs brisés.

Il y a des vents qui nous aveuglent comme l’amour,
Des vents qui nous charment comme des troubadours,
Des vents qui nous renversent comme des nostalgies amères,
Et des vents des océans qui nous donnent le mal de mer.

Certains cœurs ont connu de faux émois,
De faux rêves et de fausses joies.
Maintenant, seul le vent peut les émouvoir
Car Il souffle et remet leurs sentiments à l’endroit.

Le vent de l’automne souffle dans nos cœurs

Le vent de l’automne souffle dans nos cœurs,
Comme un zeste de bonheur.
Il emporte avec lui nos souvenirs d’amour
Et donne à nos peines un brin d’humour.

Le vent de l’automne souffle dans nos cœurs
Comme un rire qui efface nos rancœurs.
Il guérit nos cœurs abîmés
Et caresse nos visages d’un sourire retrouvé.

Le vent de l’automne souffle dans nos cœurs
Comme sur des arbres qui se meurent.
Il fait valser nos sentiments usurpés
Et nous transporte comme un joli souvenir d’été.

Pas de Commantaires

écrire une reponse