Acte II : Les émotions

À ma vie

À ma vie

Quand, j’ai des odeurs de joie
Qui me portent sur les voies
De mon enfance amère
Comme un goût de terre;

Je perçois, la mère chérie
Qui berce mon âme d’enfant
Sur le fil des souvenirs
Rongés par le temps.

À ses bras, la peur s’égare
Et la tendresse frémit
Au large de son regard
Où l’amour prend vie.

Et, j’ai le parfum du bonheur
Qui enfle mon coeur
Quand l’espoir fleurit
sur mes rêves démunis.

Hélas, les peines réverbères
de l’absence du père
qui repose sous des pierres,
pèsent encore dans mes vers.

Pas de Commantaires

écrire une reponse